La mort lente

« Chacun d’entre nous avait perdu près du quart de son poids, en moins de trois semaines (…). Les portions alimentaires sont très insuffisantes en qualité et en quantité, surtout pour accomplir un travail terriblement harassant.


Dès le premier mois, la chute de poids a été vertigineuse. Perdre quinze ou vingt kilos est la norme.

En cumulant plusieurs mois, bien que le rythme d’amaigrissement soit moins brutal après le premier ou deuxième, les résultats sont spectaculaires. L’un d’entre nous qui pesait 90 kg à l’arrivée était dégringolé à 40 kg avant la fin de l’année … D’ailleurs il en est mort (…) ».
Roger LINET