Combats militaires

Officiers, sous-officiers, hommes de troupe de la 1re brigade des Forces françaises libres :

«Vous aviez reçu la mission de tenir sans faiblir la position de Bir Hakeim, bastion sud de la défense en Libye.

En quinze jours de combat presque ininterrompus, vous avez décimé des forces importantes ennemies d'infanterie, détruit au canon cinquante chars, quinze voitures blindées, de nombreux véhicules de tous modèles, abattu sept avions, capturé au cours de vos sorties cent cinquante-quatre prisonniers italiens et cent vingt-cinq prisonniers allemands.

Mis en rage par votre défense progressive qui déjouait ses plans, l'ennemi augmentait sans cesse les forces destinées à vous exterminer et, pendant les trois derniers jours, ses attaques menées avec des troupes fraîches se multipliaient, ses tirs d'artillerie augmentaient d'intensité, ses attaques aériennes prenaient une ampleur inaccoutumée : la dernière, menée le 10 au soir, comprenait six vagues de vingt bombardiers lourds.

Par trois fois, il m'avait sommé de rendre la place, pour éviter, paraît-il, notre destruction. Mais j'étais sûr de vous.

J'ai répondu courtoisement mais fermement à la première sommation par un refus. Je n'ai même pas répondu aux deux autres, et il s'est couvert de ridicule.

Car notre mission a été terminée ; le général commandant la VIIIe armée britannique m'a donné l'ordre de rejoindre son armée.

Dans la nuit du 10 au 11 juin, la 1re brigade s'est ruée, les armes à la main, sur les lignes d'investissement ennemies, les a percées après un combat furieux de quatre heures. Elle est rentrée avec 75 % de ses effectifs, de son armement et de son matériel, deux cents de ses blessés, laissant derrière elle, au moment du départ, ses positions intactes.

Bir Hakeim est une victoire française.

Je salue nos morts, nos frères d'armes tombés dans les combats et dont le souvenir très pieux nous soutiendra dans nos luttes prochaines.

Le général de brigade Koenig,

Commandant la 1re brigade française libre »

Ordre général envoyé par le général Koenig, commandant la 1re Brigade française libre, à ses troupes qui ont affronté pour la première fois celles de Rommel, commandant de l'Africa Korps, après la retraite victorieuse de Bir Hakeim (Libye) dans la nuit du 10 au 11 juin 1942.

Général Koenig in La saga d'un Français Libre, Général Jean SIMON, Presses de la Cité, 2000