Glossaire

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
U
V
W

ACHTUNG !

Attention! Chaque fois qu'un S.S. se présentait, entrait dans un local ou en sortait, un déporté devait crier : Achtung !, et les autres déportés s'immobilisaient au garde à vous.

AFRIKA KORPS

La 5e Division motorisée, la 15ème division blindée et la 90ème division d'infanterie motorisée de la Wehrmacht forment l'Afrika Korps. Commandée par le général Erwin Rommel, l'AK est débarqué en Afrique en février 1941. Sa mission est de se battre aux côtés des Italiens contre les Britanniques qui, ce même mois, sont entrés en Libye. Au printemps 1942, la 1e Division française libre (1e DFL), commandée par le général Koenig, affronte l'Afrika Korps à Bir-Hakeim. Après une série de victoires l'AK est battue à El Alamein, le 1er décembre 1942. Elle se rend aux Alliés le 12 mai 1943.

AMGOT

Allied Military Government of Occupied Territory. Prévu pour être le gouvernement intérimaire (prenant en charge l'administration du territoire, y compris l'émission de la monnaie) des territoires européens libérés par les Alliés. Il ne fut pas imposé en France en 1944, en raison de l'opposition farouche du général de Gaulle, chef du Gouvernement provisoire de la République française.

AMT

Office, administration, abréviation récurrente dans l'organisation nazie.

ANSCHLUSS

Dans la nuit du 11 au 12 mars 1938, l'Allemagne envahit l'Autriche. Hitler destitue le chancelier Schuschnigg et le remplace par le nazi Seyss-Inquart. Il proclame l'Autriche province allemande. Ce rattachement (Anschluss) s'est fait en opposition avec le traité de Versailles qui l'interdit et contre la volonté de l'Italie, allié de l'Allemagne.

AO

Action ouvrière. Consistant à l'origine en une extension du mouvement Combat dans les classes ouvrières urbaines, le mouvement devint un instrument actif de sabotage industriel, conservant une position organisationnelle au sein des MUR mais travaillant en étroite collaboration avec des syndicalistes aussi bien qu'avec des ouvriers socialistes et communistes.

APPELPLATZ

Place d'appel. Dans certains camps, on la désigne sous le nom de Lagerplatz.

ARBEIT MACHT FREI

Le travail rend libre. Maxime sarcastique affichée par les nazis à l'entrée de certains camps de concentration, alors que les déportés sont des forçats travaillant 12 heures par jour au profit de l'industrie de guerre nazie.

ARBEITSLAGER

Camp de travail. Ce terme ne désigne pas un camp de concentration.

ARBEITSSTATISTIK

Bureau du travail. Il applique les plans S.S. pour l'organisation du travail, prépare les transports, organise les nouveaux kommandos, tient à jour la liste de tous les kommandos dépendants du camp. Son chef est le S.S. Arbeitsdienstführer.