Le camp après-guerre, les procès et la mémoire

Aux procès de Rastatt, de 1946 à 1947, plusieurs personnes chargées de la surveillance du camp, furent condamnés à des peines d’emprisonnement et d’autres condamnés à mort. Erwin Dold, le dernier commandant des camps de « Barbe-Haslach » et « Dautmergen » fut acquitté.

À partir de 1970, un historien local entreprit de faire ressurgir la vérité historique. En 1997, le « Collectif pour la commémoration de Vulkan » fut créé. Le 25 juillet 1988, en collaboration avec la ville de Haslach, ils érigent un monument commémoratif. Par ailleurs, de nombreux déportés survivants purent être retrouvés et plusieurs rencontres furent organisés à Haslach entre les survivants et les adhérents du Collectif afin de transmettre la mémoire du camp.