L’évacuation du camp

Les camps du Neckar furent évacués fin mars 1945 : les déportés capables de marcher furent envoyés à pied à Dachau, où une partie d’entre eux arriva un mois plus tard, le second groupe marcha de Neckarelz à Kupferzell, d’où ils furent transportés en train jusqu’à Dachau. Les déportés incapables de marcher et les malades devaient être acheminés vers Dachau directement par le train. En raison de la destruction des lignes de chemin de fer, ils ne parvinrent cependant qu’à Osterburken, situé à 30 km de Mosbach, où ils furent libérés par des troupes américaines le 4 avril 1945.