Les déportés

Le premier convoi de 500 déportés en provenance du KL-Dachau arriva à Neckarelz le 16 mars 1944. Les déportés furent placés dans l’école primaire de Neckarelz. Ils durent d’abord transformer l’école en camp de concentration ; la cour de l’école devint la place d’appel. Puis ils durent transformer la plâtrière d'Obrigheim en unité de production, au prix d’un effort de travail considérable. Le délai prévu ne pouvant être tenu, d’autres déportés furent transférés en renfort. Le 27 avril 1944, un convoi de déportés de Groß-Rosen arriva à Neckarelz. Puis, le 16 mai 600 autres déportés arrivèrent de Sachsenhausen et le 23 juillet 1944, un convoi en provenance de Dachau livrait 1 000 autres hommes. Le bâtiment de l’école se révélant bientôt trop petit, l’ancien camp du Reichsarbeitsdienst, le Service du travail pour le Reich, de Neckarach fut transformé en camp pour 1 200 déportés.