L’évacuation du camp

Le 5 avril 1945, le front de l’ouest se rapprochant, le camp annexe de Hessental fut évacué. Au moins 182 déportés étaient déjà morts à cause de l’insuffisance de nourriture, des maladies, et d’épuisement au travail. Ils furent enterrés dans les fosses communes du cimetière pour Juifs de Schwäbisch Hall-Steinbach. Sous le commandement du SS-Untersturmführer (sous-lieutenant) Heinrich Wicker venu du camp annexe de Kochem, les déportés encore vivants furent expédiés vers Dachau. Cette marche de la mort fut d’une extrême brutalité. Ainsi ceux qui, blessés ou totalement épuisés, ne pouvaient plus poursuivre leur marche, étaient frappés à mort ou tués par balle, sur place ; environ 150 déportés y laissèrent la vie. Aux déportés de Hessental se joignirent également d’autres déportés des camps annexes de Kochendorf et de Neckarelz.