Fiche d’information

Dates d’ouverture et de fermeture du camp :

15 octobre 1944 – 5 avril 1945

Descriptif du camp :

  • Situation : ville de Schwäbisch Hall, Bade-Wurtemberg, Allemagne
  • Baraquements : ancienne baraque du Reichsarbeitsdienst 
  • Nombre de déportés : ± 800
  • Nombre de décès : 332

Historique :

Le camp de Hessental fut créé suite à la délocalisation d’une partie de l’assemblage final de l’avion de chasse à réaction ME 262, au printemps 1944. La firme Messerschmitt avait construit une unité de production pour cet avion dans la zone forestière de Hasenbühl, officiellement pour la fabrication de “pièces de rechange automobiles”. Les machines, une fois assemblées, étaient soumises à un dernier test sur la base aérienne de Hessental, avant d’être acheminées vers les unités de la Luftwaffe.

Le 17 octobre 1944, le camp de Hessental, placé jusqu’alors sous le commandement de l’organisation Todt, fut repris par la SS. Six SS, sous le commandement du Hauptscharführer (sergent chef) August Walling, étaient affectés à la surveillance. Pour les kommandos de travail situés à l’extérieur du camp, la surveillance était assurée par des soldats de la Luftwaffe de la base aérienne de Hessental, venus en renfort.

Les 14 octobre et 16 novembre 1944, deux convois de 600 et de 200 déportés du camp annexe de Vaihingen furent dirigés vers Hessental.

Un kommando de déportés était venu préalablement préparer la zone en érigeant une clôture de barbelés et plusieurs miradors, en vue de son utilisation en tant que camp annexe.

Les déportés de Hessental étaient presque exclusivement des Juifs polonais. Ils faisaient partie d’un groupe qui avait été déporté d’un camp de travail de Radom vers Auschwitz à l’été 1943. Là, une sélection avait été opérée sur les quais et une partie des déportés transféré vers Vaihingen/Enz. Puis, ils furent déplacés en automne 1944 de Vaihingen vers Hessental.

Les déportés du camp annexe n’étaient pas employés directement sur les chaînes de montage du ME 262, mais furent utilisés pour la construction de la base aérienne de Hessental. Ils étaient chargés de réparer les pistes et les bâtiments de la base aérienne, cibles régulières des bombardements américains et ils devaient aménager des voies de liaison dans la forêt.
Ils étaient également placés dans des entreprises privées des environs, chez des artisans et des fermiers. La ville de Schwäbisch Hall les utilisa pour la construction de bunkers et pour évacuer les décombres après les bombardements aériens.

Le 5 avril 1945, le front de l’ouest se rapprochant, le camp annexe de Hessental fut évacué. Au moins 182 déportés étaient déjà morts à cause de l’insuffisance de nourriture, des maladies, et d’épuisement au travail. Ils furent enterrés dans les fosses communes du cimetière pour Juifs de Schwäbisch Hall-Steinbach. Sous le commandement du SS-Untersturmführer (sous-lieutenant) Heinrich Wicker venu du camp annexe de Kochem, les déportés encore vivants furent expédiés à pied vers Dachau. Cette marche de la mort fut d’une extrême brutalité. Ainsi ceux qui, blessés ou totalement épuisés, ne pouvaient plus poursuivre leur marche, étaient frappés à mort ou tués par balle, sur place ; environ 150 déportés y laissèrent la vie. Aux déportés de Hessental se joignirent également d’autres déportés des camps annexes de Kochendorf et de Neckarelz.

Parmi les responsables du camp de Hessental, Wicker fut tué par l’armée américaine à la libération du camp de concentration de Dachau ; le commandant du camp Walling fut condamné à 20 ans de prison en novembre 1947 par le Tribunal général de Rastatt pour crime contre l’humanité ; il purgea 10 années.

Ce n’est que dans les années 1970, grâce aux recherches de la scientifique Elke Schabet-Berget et du journaliste Michael S. Koziol, que le camp ressurgit dans les consciences. À l’instigation de l’association “ Collectif pour le mémorial du camp de concentration de Hessental ”, en collaboration avec la municipalité de Schwäbisch Hall, un lieu commémoratif fut ouvert le 5 avril 2001 sur l’ancien emplacement du camp.

 

Mémorial :

Initiative KZ-Gedenkstätte Hessental e.V.

Activités :

Lien – contact :