Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), la République française décide d'honorer la mémoire des victimes de la déportation, en particulier des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis.

Depuis l'adoption de la loi du 14 avril 1954, le dernier dimanche d'avril est consacré "Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation".

Chaque année, une cérémonie organisée dans l'ancien camp de concentration rassemble les associations d'anciens déportés et d'anciens combattants pour un moment de recueillement.