Cérémonie nationale du souvenir

Les cérémonies nationales du souvenir à l'ancien camp de Natzweiler-Struthof

Moment clef de la perpétuation de la mémoire des victimes de la répression nazie sur le site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler, la cérémonie nationale du Souvenir a lieu tous les ans au mois de juin.

Elle se décompose en deux temps.

La veillée funèbre

Depuis les années 1960, une veillée funèbre a lieu sur le site de l'ancien camp de concentration le samedi soir qui suit le 18 juin. Le cortège se forme devant le CERD précédé des porte-drapeaux qui vont prendre place devant le portail d'entrée du camp. Un représentant de la Commission exécutive du Struthof allume la flamme du Souvenir. La Sonnerie aux Morts précède une Minute de Silence. Le Chant des Partisans et le Chant des Marais sont interprétés, tandis que des volontaires se relaient pour maintenir les flambeaux. La flamme est éteinte par un membre de la Commission exécutive.

Cette cérémonie, à caractère intime, remonte à 1960, lorsque la veille de l’inauguration officielle du Mémorial par le général de Gaulle, eut lieu l’inhumation du déporté inconnu dans la crypte.

La cérémonie officielle

Le dimanche matin a lieu la cérémonie commémorative officielle du Souvenir.

En raison des travaux sur le mémorial, la cérémonie n'a plus lieu sur l'esplanade du Mémorial, mais en bas du camp, devant la fosse aux cendres. C'est à cet endroit que les premières cérémonies après la guerre ont été organisées.

La cérémonie est présidée par la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées. C'est un moment privilégié de rencontre avec les anciens déportés.