Des noms derrière des numéros

Les Presses universitaires de Strasbourg éditent la traduction en français du livre de Hans-Joachim Lang - Die Namen der Nummern- qui retrace son enquête pour retrouver les noms des 86 victimes juives gazées au camp de Natzweiler.

En août 1943, des membres de la SS assassinèrent, dans la chambre à gaz du camp de concentration de Natzweiler-Struthof, 29 femmes et 57 hommes, tous Juifs ou d'origine juive. Le commanditaire de ces meurtres était un institut de recherche, l’Ahnenerbe, qui, probablement à des fins de propagande, voulait utiliser les squelettes des victimes pour enrichir la collection anthropologique de l’institut d’anatomie de la Reichsuniversität Straßburg, dirigé par le professeur Hirt.

Le destin de ces 86 victimes condense en substance les dimensions de la persécution et de l’extermination européenne des Juifs. Retrouver les noms trop longtemps dissimulés derrière des numéros de matricule et restituer des bribes du monde des vivants auquel ces hommes et ces femmes ont été arrachés, tel est le double objectif de l’enquête de Hans-Joachim Lang.

Quiconque fait, grâce à lui, un bout de chemin posthume avec Alice Simon de Berlin et Elisabeth Klein de Vienne, Frank Sachnowitz de Larvik et Maurice Francès de Thessalonique, Jean Kotz de Paris et Levie Khan d’Amsterdam, ou encore Marie Sainderichin de Bruxelles et Fajsch Gichman de Pologne, et avec tous les autres, acquiert des repères dans la topographie de la terreur qui a conduit à la Shoah.

Le livre sera présenté

  • le 11 février à 20h au cinéma Star de Strasbourg
  •  le 14 mars à 18h30 à la BNU de Strasbourg dans le cadre d'une conférence sur "Le patrimoine concentrationnaire, entre histoire et mémoire".

Pour en savoir plus

Acheter le livre: Presses universitaires de Strasbourg

Site internet de Hans-Joachim Lang: Die Namen der Nummern